lundi 14 mai 2018

Qu’est-ce qu’un learning center ?

Selon le dictionnaire de l’ENSSIB, l’expression « learning center », traduite par centre d’apprentissage, est apparu il y a moins de 10 ans [1]. On peut dire que ce sont des « BU, nouvelles générations » [2] autrement dit, les learning center traceraient « l’avenir des bibliothèques universitaires ». Si le lieu appartient bien à la famille des bibliothèques, quelles sont donc ses caractéristiques propres ? 

« Le Groupe ESSEC est un établissement d’enseignement supérieur spécialisé en gestion et management d’entreprise. Réparti sur 3 campus : Cergy, La Défense et Singapour, il accueille près de 4400 étudiants en formation initiale dont plus de 30 % d’étudiants étrangers et 6000 managers en formation permanente par an. Au sein de cette institution, le Knowledge-Lab a pour mission de développer, promouvoir et accompagner l’usage des expériences, contenus et outils digitaux pour la pédagogie et la recherche. » [3] Le « Knowledge-Lab » ou « K-Lab », est un autre nom pour le learning center de cette école de commerce. 

Cette courte présentation permet de déterminer des caractéristiques importantes d’un learning center : l’importance des outils digitaux dans un lieu de travail dédié à la pédagogie et a fortiori au travail en équipe. Autrement dit le learning center est fait pour le travail collaboratif, la co-construction des savoirs, la production participative appelée aussi « crowd sourcing »… Cette nouveauté est-elle source de changements profonds ou les learning center sont de simples bibliothèques universitaires qui fonctionnent de façon « modernes » [4], comme l’écrivait non sans malice, Silvère Mercier en 2010, suite à la publication du rapport à ce sujet de l’inspectrice des bibliothèques Suzanne Jouguelet [5] ? Ce rapport rappelait que le nom, en anglais, marquait l’origine du concept : en Grande-Bretagne en 1996 à l’Université de Sheffield Hallam. Il est à noter que les deux caractéristiques principales d’un learning center – à savoir : lieu d’accès privilégié aux outils numériques ; lieu de pédagogie et recherche – s’incarnent dans un espace architectural spécifique. Le groupe ESSEC propose des « bulles » mais aussi un « studio self-service pour filmer ses projets ». Le learning center de l’Université Paris-Saclay devrait offrir sous peu « un hall d'exposition, un auditorium, un espace détente, une brasserie et un patio dans un environnement accueillant et convivial. »[6] Cet aspect convivial semble être une autre facette du projet : le learning center est aussi un lieu de vie sociale, centrale dans une université mais aussi de création. Ainsi, dans le learning center de l’université du Lille, le Lilliad, on peut « expérimenter l’innovation pédagogique » (ou innover l’expérimentation ?) dans la salle « Y », espace de 80m2 avec un équipement numérique de pointe : des vidéoprojecteurs, une caméra 360°, un système de son, une imprimante 3D, 40 boîtiers de vote électronique [7]…Le bâtiment ouvert en 2016, s’auto-promeut avec un maître mot : l’innovation pédagogique [8]. 
Un autre exemple de learning center est celui de Lausanne qui porte le nom, avec plus ou moins de bonheur, d’un de ses contributeurs financiers : le Rolex Learning center. Il symbolise habilement une certaine architecture du savoir. La lumière baigne ce « paysage intérieur » [9] fait de pentes douces, de continuité de l’espace sur un seul niveau sans hiérarchie spatiale, de décloisonnement total. Ce choix architectural permet une ouverture de la bibliothèque au public, la plus large possible. L’espace est donc pensé à l’image des changements de paradigmes des sources du savoir : l’avènement du numérique. Au Rolex Learning center : « Le personnel de la bibliothèque ne gère plus les commandes de livres en magasin et le guichet de prêt est remplacé par des bornes automatiques. Il dégage du temps pour conseiller les étudiants dans leurs recherches et leur apporte des réponses personnalisées et individualisées. Les bibliothécaires sont disponibles tous les jours jusqu’à 20h et sont relayés ensuite par des moniteurs étudiants, jusqu’à minuit. » [10] 

Sérendipité de l’espace (fait de trouver par hasard ce que l’on ne cherchait pas), signalétique explicite, omniprésence du blanc et de la lumière, hybridation fonctionnelle : la bibliothèque du futur- troisième lieu, se caractérise par son adaptation aux nouvelles sources documentaires et aux nouveaux rapports entre usagers et bibliothécaires. Elle est aussi tout simplement, un lieu adapté à son temps. 

 
Le Rolex learning center à Lausanne, Suisse.
Source : Documentation suisse du bâtiment



[1]  Le Dictionnaire : article "Learning center". Site de l'ENSSIB. 23 février 2015. Disponible en ligne : [consulté le 8 avril 2018] <http://www.enssib.fr/le-dictionnaire/learning-center >
[2] Blitman, Sophie. Les learning centers, ces BU nouvelle génération. L'Etudiant. 7 mai 2015. Disponible en ligne : [consulté le 8 avril 2018] <http://www.letudiant.fr/educpros/enquetes/les-learning-centers-ces-bu-nouvelle-generation.html>
[3] Site de l'ESSEC. Disponible en ligne : [consulté le 8 avril 2018] <http://learningcenter.essec.fr/>
[4] Bibliobsession. Blog de Silvae. Disponible en ligne : [consulté le 8 avril 2018] <http://www.bibliobsession.net/2010/01/20/les-learning-centres-sont-des-bibliotheques-universitaires-modernes/> : « Bon prétendre réinventer un modèle de bibliothèque pour décloisonner l’ancien en le toilettant et en le dotant de moyens, pourquoi pas…(soupir). Un Learning center, au fond, c’est une Bibliothèque universitaire moderne qui fonctionne bien. »
 
[5] Jouguelet, Suzanne. Learning Center (Les) : un modèle international de bibliothèque intégrée à l'enseignement et à la recherche.  Rapport remis à madame la ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. Décembre 2009. 66 pages. Disponible en ligne : [consulté le 8 avril 2018] < http://www.enssib.fr/bibliotheque-numerique/notices/48085-learning-centres-les-un-modele-international-de-bibliotheque-integree-a-l-enseignement-et-a-la-recherche >
[6] Site de l'université Paris-Saclay. Disponible en ligne : [consulté le 8 avril 2018] < https://www.universite-paris-saclay.fr/fr/learning-center >.
[7] Site de l'Université de Lille. Disponible en ligne : [consulté le 10 avril 2018] < https://lilliad.univ-lille.fr/vivre-linnovation/experimenter-linnovation-pedagogique >.
[8] Site de l'université de Lille. Disponible en ligne : [consulté le 10 avril 2018] < https://lilliad.univ-lille.fr/decouverte/combinaison-inedite >,.
[9]Film. Architecture Le Rolex Learning Center EPFL. Arte. Disponible en ligne : [consulté le 11 avril 2018] < https://www.youtube.com/watch?v=v57KDwRpJVk&feature=youtu.be >.
[10] Vettoruzzo Cécile. Le Learning Center de Lausanne : prototype de la bibliothèque du futur. Diplôme de conservateur de bibliothèque. Mémoire d'étude sous la direction de Michel Melot. Université de Lyon. Janvier 2013. 93 pages. Disponible en ligne : [consulté le 8 avril 2018] < http://www.enssib.fr/bibliotheque-numerique/documents/61342-le-learning-centre-de-lausanne-prototype-de-la-bibliotheque-du-futur.pdf  >, p. 23.


Aucun commentaire: